Kakha Kaladze, le “Rêve Géorgien” ?

« Quand j’ai annoncé la fin de ma carrière de footballer, j’ai dit que le match le plus important de ma vie était sur le point de commencer » déclarait Kakhaber Kaladze il y a quelques mois. Après 18 ans passés sur des terrains de football à travers le monde, la star géorgienne se lance sur un tout autre terrain : celui de la politique. Une ascension sociale éclair qui lui a fait troquer son maillot de footballer contre un costume sur mesure. Il est aujourd’hui Ministre dans le gouvernement du milliardaire Bidzina Ivanishvili, qui a remporté les élections législatives avec son parti d’opposition « Rêve Géorgien ».

Un parti politique dont le nom semble à lui seul refléter le parcours de Kakhaber Kaladze. Fils d’un

Kakhaber Kaladze lors d’un match avec le Milan AC (Reuters)

footballer local, il est aujourd’hui considéré comme le meilleur joueur que le pays aie jamais connu et il a su conquérir le monde des affaires. Après un début de carrière exemplaire au dinamo Tbilisi et au Dinamo Kiev, Kaladze a fait rêver son pays en devenant le premier joueur géorgien à remporter la coupe de la Ligue, et ce à deux reprises avec le Milan AC. Un défenseur hors pair mais aussi un symbole d’élégance : des tapis rouges de la fashion week aux photos en sous-vêtements, l’ancien footballer a su toucher tous les publics et devenir un héro national.

Drame familial et corruption

Mais Kaladze a également fait la une des journaux pour des raisons beaucoup moins réjouissantes. En 2001, après son rachat par le Milan AC pour la somme de 16 millions d’euros, le footballer devient le joueur géorgien le plus cher de l’histoire. Dans un pays où, encore aujourd’hui, un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté[1], cette somme fait de lui une cible de choix. Le 23 Mai 2001, son frère Levan se fait enlever par deux hommes qui réclament à sa famille une rançon de 470 000 euros. « Chaque jour je me réveille en ne pensant qu’à une seule chose : mon frère », déclarait Kakhaber Kaladze deux ans après l’enlèvement. Il menace même de prendre la nationalité ukrainienne en guise de protestation. A la révolte succède la frustration, contre un gouvernement qui se révèle incapable de retrouver les malfaiteurs. Levan Kaladze sera finalement déclaré mort par les autorités géorgiennes en 2006, après la découverte de son corps.  Un drame personnel qui change considérablement la relation de Kakhaber Kaladze à son pays natal, et inscrit sa démarche politique dans un contexte douloureux.

« Il y a bien plus de défis à relever en politique que dans le sport », affirmait-il en Juillet dernier[2]. Dans un pays où la corruption et les pressions politiques sont toujours d’actualité, cette dernière élection lui a permis de disputer les premiers « matchs difficiles » de sa nouvelle carrière. Accusé par une chaîne de télévision d’être en lien avec des barons de la mafia géorgienne, Kakhaber Kaladze a nié publiquement ces accusations, les qualifiant d’ « absurdes ». Le « Rêve Géorgien » a perdu de son lustre lorsque l’ancien footballer et le chef du parti, Bidzina Ivanishvili, ont dû payer des milliers d’euros pour financement illégal de leur campagne.

« Il  y a une telle injustice dans mon pays »

Malgré ces accusations, son aura de célébrité et ses actions caritatives en Géorgie ont permis à l’ancien défenseur de remporter sa circonscription. Le 1er Octobre 2012, son parti s’est imposé contre l’artisan de la « Révolution Rose », Mikheil Sakaashvili. Kakhaber Kaladze doit maintenant prouver qu’il peut endosser une fonction gouvernementale, et traduire ce souci des classes populaires en actes.

Des missions d’ampleur s’annoncent pour le nouveau Ministre de l’Energie et des Ressources Naturelles : « Il y a beaucoup d’endroits où le réseau routier et l’approvisionnement en eau doivent être améliorés» a-t-il concédé après l’élection. En tant que deuxième vice-premier Ministre, Kakhaber Kaladze sera également confronté au dossier Russe. Réchauffer les relations entre les deux pays après la guerre de 2008 est une priorité du nouveau gouvernement et un sujet très épineux. Pour expliquer son engagement en politique, Kaladze déclarait en Juillet : « Il y a une telle injustice dans mon pays, tant de gens vivent dans la détresse. » Au-delà de sa réussite personnelle, le footballer devenu Ministre est bien conscient que le rêve géorgien a encore des progrès à faire.


[1] Selon la Commission Européenne – Rapport Stratégique sur la Géorgie 2007-2013 http://ec.europa.eu/world/enp/pdf/country/enpi_csp_georgia_en.pdf

[2] Source : AFP

Advertisements

Tagged: , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: